Informations diverses

Ce bâtiment à la forme d'un parallélépipède massif en pierre (en granit, d'après ce que j'ai pu entrevoir) à l'appareillage irrégulier mais aux faces proprement taillées.
De beaux corbeaux en pierre supportent une toiture en lauzes.
La façade avant est flanquée de 2 échauguettes (en pierres finement taillées et au grain plus fin que le granit des murs) et de beaux mâchicoulis en partie supérieure.
Le bâtiment est quasi invisible depuis la voie publique et les propriétaires actuels ne souhaitent pas que l'on publie de photos qui ne seraient pas prises depuis la voie publique. Conformément à leur souhait, je ne vous offre donc que 2 photos prises depuis l'entrée de la propriété.

Différentes écritures :
Au fil du temps, le nom a pu changer ou s'écrivait différemment selon la langue utilisée (latin, roman, occitan,..). Voici d'autres écritures ou appellations trouvées :
Trémolet

Sources d'information :
- Plan du cadastre napoléonien de 1835 (Archives départementales de la Lozère). Il semble que le château disposait d'une tour de flanquement à cette époque. Cette tour n'apparait plus sur le plan de cadastre de 1936.
 
- Dans sa monographie du 13 novembre 1862 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur J. Sarrouy évoque les ruines du château.
 
- Dans sa monographie du 7 juin 1874 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur J. Sarrouy évoque le château.
 
- Dans sa monographie du 29 septembre 1899 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur Jean Favier évoque le château.
 
- Mémoires historiques sur le Pays de Gévaudan et sur la ville de Mende, qui en est la capitale (pour servir au dictionnaire universel de la France / par le Révérend Père L'Ouvreleul, Prêtre de la doctrine chrétienne, directeur et professeur de théologie morale du séminaire de Mende / Nouvelle édition, chez J. J. M. Ignon, imprimeur-libraire / Mende, 1825 / p. 25)
Le Père L'Ouvreleul cite le château comme étant encore en bon état en 1724