Informations diverses

Du château de Grandrieu, il ne reste plus guère aujourd'hui que la base de la tour, dite de l'Evêque, perdue au milieu du village.

Différentes écritures :
Au fil du temps, le nom a pu changer ou s'écrivait différemment selon la langue utilisée (latin, roman, occitan,..). Voici d'autres écritures ou appellations trouvées :
Tour de l'Evêque

Sources d'information:
- La France Pittoresque ou Description pittoresque, topographique et statistique des départements et colonies de la France (par Abel Hugo / Tome second / Editions Delloge, Paris, 1835 / La Lozère occupe les pages 193 à 200)
On y parle du château à la page 196.
 
- Mémoires historiques sur le Pays de Gévaudan et sur la ville de Mende, qui en est la capitale (pour servir au dictionnaire universel de la France / par le Révérend Père L'Ouvreleul, Prêtre de la doctrine chrétienne, directeur et professeur de théologie morale du séminaire de Mende / Nouvelle édition, chez J. J. M. Ignon, imprimeur-libraire / Mende, 1825 / p. 27)
Le Père L'Ouvreleul cite le château comme étant encore en bon état en 1724.