Informations diverses

Le Mazaribal a compté 3, voire 4 châteaux. Celui-ci est celui qui est le plus en contrebas de la route, à l'Est du hameau, et qui daterait du Moyen-Age. Parfois mentionné comme le château bas du Masaribal, il a appartenu aux de Mas Aribal, puis aux de Reynard de La Salle (du XIVe au XXe siècles), puis aux Gérent de Campredon(1).
Les de Reynard étaient les co-seigneurs du Masaribal, avec les Montgros, qui possédaient le château de Masaribal, aussi dit le château haut du Masaribal.

Différentes écritures :
Au fil du temps, le nom a pu changer ou s'écrivait différemment selon la langue utilisée (latin, roman, occitan,..). Voici d'autres écritures ou appellations trouvées :
La Sale, Lassalle

Sources d'information :
- (1) Sommaire des titres du Mas Aribal (dressé par Jean Sérière de la Sagne en 1673, puis photocopié par Yannick Chassin du Guerny en 1979 et retranscrit par le LCC en 2008 / dans Le Lien des Chercheurs Cévenols / Hors série n°6 / Association Font Vive / 2008 / téléchargement)
 
- Plan du cadastre napoléonien de 1813 (Archives départementales de la Lozère).
Le château occupe la parcelle 174.
 
- Dans leur monographie du 25 mai 1874 (Archives départementales de la Lozère), les instituteurs Ernest Atger, Jean-Louis Goût et Louis Ponsolle évoquent le château.
 
- Les Archives départementales de la Lozère possèdent une photo du château.
 
- Les châteaux de l'Arrondissement de Florac (par Robert Poujol / Janvier 1958 / Ouvrage privé déposé aux Archives Départementales de la Lozère)
Le château y est mentionné (mais non décrit) en page 60.
 
- L'Administration Royale dans la sénéchaussée de Beaucaire au temps de Saint-Louis (par Robert Michel / éd. librairie Alphonse Picard et Fils, Paris / 1910 / p. 343)
Robert Michel y cite le château comme existant au XIIIe siècle. Duquel des 3 châteaux s'agissait-il ? Je ne puis le dire...
 
- Châteaux Médiévaux en Cévennes - Hautes Vallées des Gardons (par Isabelle Darnas / Préface de Francis Bayrou / Photos de Denis André / ASFP Editions / 2009 / p. 148-153)