Informations diverses

Le château et la propriété qui l'entoure sont un domaine totalement privé et son accès est strictement interdit sans l'autorisation du propriétaire.

Différentes écritures :
Au fil du temps, le nom a pu changer ou s'écrivait différemment selon la langue utilisée (latin, roman, occitan,..). Voici d'autres écritures ou appellations trouvées :
Cadoëne, Cadoene

Sources d'information :
- Plan du cadastre napoléonien de 1833 (Archives départementales de la Lozère).
 
- Dans sa monographie du 22 juin 1862 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur Bruc évoque le château.
 
- Dans sa monographie du 26 juin 1862 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur Maton (orthographe incertaine) évoque le château.
 
- Mémoires historiques sur le Pays de Gévaudan et sur la ville de Mende, qui en est la capitale (pour servir au dictionnaire universel de la France / par le Révérend Père L'Ouvreleul, Prêtre de la doctrine chrétienne, directeur et professeur de théologie morale du séminaire de Mende / Nouvelle édition, chez J. J. M. Ignon, imprimeur-libraire / Mende, 1825 / p. 26)
Le Père L'Ouvreleul cite le château comme étant encore en bon état en 1724.
 
- Les châteaux de l'Arrondissement de Florac (par Robert Poujol / Janvier 1958 / Ouvrage privé déposé aux Archives Départementales de la Lozère et édité par l'association Font Vive dans le Hors série n°1 du Lien des Chercheurs Cévenols)
Le château y est décrit en page 72.
 
- Châteaux Médiévaux en Cévennes - Hautes Vallées des Gardons (par Isabelle Darnas / Préface de Francis Bayrou / Photos de Denis André / ASFP Editions / 2009 / p. 122-126)