Informations diverses

Les plus anciens écrits retrouvés mentionnant le château datent de 1202 et une description datant de 1292 parle d'une enceinte, de 4 tours et d'une chapelle castrale (la chapelle Saint-Vincent).
Au moment de la Révolution, le château était en ruines, mais il subsistait encore 2 tours et une partie de l'enceinte. Toutes trois furent rabaissées.(Source Ministère de la Culture)
Il ne reste que quelques vestiges du château d'origine; le bâtiment visible actuellement a été construit bien plus tard en intégrant dans sa construction les maigres vestiges du château. Ces vestiges se trouvent dans les caves : cave voûtée, restes d'une tour et meurtrière.
La grosse bâtisse principale a été construite en 1820 sur les ruines du château (au-dessus de la cave voûtée existante) et la parcelle cadastrale sur laquelle se trouve le bâtiment correspond à l'emprise de l'ancien château.
Du portail de Moto, il ne reste plus guère qu'un morceau de pilier surmonté du départ de l'arcade extérieure de la porte. C'est assez maigre, mais toutefois intéressant. Google Street View
Il ne reste à priori pas grand-chose des remparts de Serverette. Peut-être ici ? Et peut-être ?
Les photos montrent ce qui semble être un reste de ces remparts, situé juste à côté de l'emplacement d'une des portes de la ville (porte aujourd'hui disparue) qui s'appelait, selon une carte visible sur un panneau explicatif, Portail de la Bacade. Google Street View
Sur un plan présent sur un panneau affiché sur le mur de la "chapelette" (voir dernière image de la galerie photos), on voit le tracé supposé des remparts et l'emplacement et le nom des portes. Je n'ai pas plus d'informations et ne connais pas les sources précises qui ont permis de dresser ce plan. Sur ce plan également, la tour la plus au Sud est indiquée à l'emplacement de la Tour du Moulin, qui est encore debout aujourd'hui. Google Street View
Cependant, l'une des membres de l'association pour le patrimoine de Serverette a indiqué, lors d'une visite guidée en juillet 2019, que cette tour n'était qu'une tour d'escalier récente.
Pas mal de questions restent donc ouvertes sur ces remparts et tours de Serverette...

Sources d'information :
- Plan du cadastre napoléonien de 1825 (Archives départementales de la Lozère).
 
- Dans sa monographie du 30 juin 1862 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur Mournier évoque le château et les fortifications.
 
- Dans sa monographie du 21 mai 1874 (Archives départementales de la Lozère), l'instituteur Mamège évoque le château et les fortifications.
 
- Ce qu'il reste du château est inscrit à l'Inventaire général du patrimoine culturel sous le n° IA48001046.
 
- Patrimoine de France consacre une page à ce château.
 
- Le site Châteaux de France consacre une page à ce château.
 
- Les Archives départementales de la Lozère possèdent des photos anciennes du bourg.
 
- La mairie de Serverette donne quelques informations sur le château sur son site officiel.
 
- Mémoires historiques sur le Pays de Gévaudan et sur la ville de Mende, qui en est la capitale (pour servir au dictionnaire universel de la France / par le Révérend Père L'Ouvreleul, Prêtre de la doctrine chrétienne, directeur et professeur de théologie morale du séminaire de Mende / Nouvelle édition, chez J. J. M. Ignon, imprimeur-libraire / Mende, 1825 / p. 27)
Le Père L'Ouvreleul cite le château comme étant encore en bon état en 1724.
Le Père L'Ouvreleul cite également le château en page 43 et page 99 de son ouvrage.