Informations diverses

Au tout début des années 80, l'ancien village de Naussac a été englouti par la retenue d'eau de Naussac. Voici les coordonnées GPS de l'emplacement du château abbatial dans l'ancien village de Naussac : 44.75671, 3.795107.
Un nouveau village de Naussac a été construit sur les bords du jeune lac et la tour de la demeure abbatiale, qui avait été minutieusement démontée, fut reconstruite à l'identique à côté du cimetière du nouveau Naussac.

Différentes écritures :
Au fil du temps, le nom a pu changer ou s'écrivait différemment selon la langue utilisée (latin, roman, occitan,..). Voici d'autres écritures ou appellations trouvées :
Château abbatial de Naussac

Sources d'information :
- Plan du cadastre napoléonien de 1835 (Archives départementales de la Lozère).
Il s'agit là de l'ancien emplacement du village de Naussac, avant que la retenue d'eau ne soit créée.
 
- Sur le plan de cadastre de 1932, on peut se rendre compte que le château avait perdu une de ses deux tours.
 
- Dans sa monographie du 20 mai 1874, l'instituteur H. Thérond nous donne quelques informations sur le château.
 
- La tour est inscrite comme Monument Historique depuis 1979 sous le n° PA00103888.
 
- Patrimoine de France consacre une page au château abbatial.
 
- Les Archives départementales de la Lozère possèdent des photos du château.
 
- Wikipedia consacre une page à ce château.
 
- Le merveilleux outil "Remonter le temps" d'IGN nous permet d'accéder à toute une série de photos aériennes anciennes.
 
- La France Pittoresque ou Description pittoresque, topographique et statistique des départements et colonies de la France (par Abel Hugo / Tome second / Editions Delloge, Paris, 1835 / La Lozère occupe les pages 193 à 200)
On y parle du château abbatial à la page 197.
 
- Mémoires historiques sur le Pays de Gévaudan et sur la ville de Mende, qui en est la capitale (pour servir au dictionnaire universel de la France / par le Révérend Père L'Ouvreleul, Prêtre de la doctrine chrétienne, directeur et professeur de théologie morale du séminaire de Mende / Nouvelle édition, chez J. J. M. Ignon, imprimeur-libraire / Mende, 1825 / p. 25)
Le Père L'Ouvreleul cite le château comme étant encore en bon état en 1724.